Coing

Fruit à pépins très parfumé, avec une forme à mi-chemin entre la pomme et la poire. Riche en pectines, il fait de savoureuses confitures. Le terme « marmelade » provient d’ailleurs de ce fruit.

Coing
Recettes

CONFITURE DE COINGS

COMPOTE DE FRUITS ET CITROUILLE

COINGS AU FOUR

Préparation
  • Mûr, il a une mince pelure jaune. S’il est vert, il doit continuer à mûrir.

  • Rarement consommé cru, sa chair étant ferme et sèche, à moins qu’il soit très mûr. Devient très savoureux et aromatique une fois cuit, avec une chair qui tourne au rose-rouge.

  • Préparer comme une pomme, pelé ou non. Couper en deux et enlever le cœur.

  • La pelure et les pépins contiennent beaucoup de pectines. Il est intéressant de les faire cuire dans un peu d’eau citronnée une quinzaine de minutes. Une fois filtré, ajouter à la préparation pour faire une confiture, ce qui aidera à gélifier.

  • Conserve sa forme et sa texture à la cuisson.

Utilisation
  • Le coing peut remplacer la pomme ou la poire dans toutes les recettes.

  • Excellent en combinaison avec la pomme, la poire, la fraise et la framboise.

  • Souvent utilisé pour faire des gelées, des confitures.

  • Ajouter dans une tarte, des muffins ou une compote de fruits.

Conservation
  • S’il est encore vert, laisser mûrir le coing à température ambiante, sur le comptoir.

  • Réfrigérateur : une fois mûr, se conservera quelques semaines. L’envelopper dans une pellicule plastique pour augmenter sa durée de conservation.

  • Congélateur : se conserve très bien s’il est cuit et réduit en purée. Pas conseillé pour les coings crus.